23/11/2015

La mouche de Saint Pierre (33, fin)

Hank Vogel, la mouche de Saint Pierre.jpgJ’ouvre un œil. Puis l’autre. Où suis-je? L’éternelle question! Toujours elle, rien qu’elle face à... Face à quoi au fait? Je lève légèrement la tête et je constate que je suis allongé sur un lit. Petits regards par-ci par-là. On dirait une chambre d’hôpital. Je décide d’explorer, de comptabiliser, d’énumérer pour me sentir en sécurité. Échapper au vide. A ce vide si inquiétant. Je découvre un lavabo, trois chaises, une table de chevet, un flacon brun, un goutte-à-goutte, au-dessus de moi, un tuyau transparent et une aiguille enfoncée dans mon bras gauche. Mes doigts obéissent à mes ordres. Tout semble fonctionner. A la perfection. Comme une horloge suisse. Je l’espère! Je pianote alors un air improvisé sur le drap blanc. Je pense à Beethoven. La musique était dans sa tête. Il la voyait comme moi je vois cette chanson née de nulle part ou de l’espoir. Le musicien est-ce l’artiste le plus proche de Dieu? Je m’interroge sur tout et sur rien. C’est bon signe. Car seul les morts ne se posent plus de question. Bien que... rien n’est certain. Une ombre passe. J’entends divers petits bruits. L’ouverture ou la fermeture de quelque chose. Impossible de me dire quoi. Puis un beau visage me regarde. Celui d’une jeune fille vêtue d’une blouse blanche. Une infirmière certainement. Une débutante probablement. Elle me caresse l’oreille droite. Pourquoi pas le nez?

- Que m’est-il arrivé? je lui demande.

- Docteur, mes sœurs, venez! Il est vivant! crie-t-elle aussitôt.

- Que m’est-il arrivé? je répète.

- Rien de grave, un simple petit accident, me répond-t-elle d’une voix rassurante et avec un jolie sourire.

Un médecin se pointe suivi de deux autres infirmières. On dirait des nonnes. L’homme me dévisage un bref instant puis il me dit:

- Bonjour, je m’appelle Pierre Parsisod, je suis spécialiste en neurologie, je m' occupe de vous...

- Très évocateur, je murmure.

- Plaît-il?

- Votre nom me fait penser à quelqu’un.

- À qui?

- À Saint Pierre, le concierge du paradis.

Il me sourit. Plusieurs fois.

Qu’y a-t-il dans sa caboche? Des questions sur l’état de mon cerveau, inéluctablement. Il n’a jamais été aussi bien, j’aimerais lui dire. Mais à quoi? Si je lui racontais mon extraordinairement aventure, comme c’est un esprit rationnel bien formaté par ses paires et les dieux sans pardon ni pitié de la science, j’assisterais inévitablement à mon premier festival de rictus et grimaces et rien de plus.

Puis il se gratte superficiellement la gorge, se retourne sèchement vers la jeune fille et lui lance avec sévérité:

- Pourquoi vous avez fermé la fenêtre? Je vous ai pourtant dit qu’il fallait la laisser ouverte avec une chaleur pareille...

- C’est à cause des mouches et des moustiques, docteur, explique-t-elle... Je ne sais ce qu’il se passe cette année mais il y en a tellement...

- Et alors? Excepté en Afrique, ces pauvres créatures n’ont jamais tuer le moindre comateux, que je sache!

 

*


Entre la vie et la mort, il y a le rêve. Si cher au poète. Si bénéfique à tout être, aussi minuscule soit-il!

Alors celui qui aime vraiment la vie n’a aucune raison de détester la mort. De toute façon, elle nous attend les bras ouverts.

Et les mouches seront nombreuses pour nous tenir compagnie...

18:07 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel ah ce 33 dites 33 combien de fois l'avons nous prononcé ?rire
Quand à la mort si les disparus ne parlent pas ,selon mon opinion sans doute que la descendance prouvera que même absents leur esprit est toujours présent
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 23/11/2015

Dites 33 avant que 22 les flics arrivent!

Bonnes soirée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 23/11/2015

je vous remercie Cher Monsieur Vogel qu'on peut aussi traduire par 22 vlà les bleus /rire
Je vous souhaite Cher Monsieur une bonne nuit avec plein de rêves en bleu

Écrit par : lovejoie | 23/11/2015

Les commentaires sont fermés.