14/11/2015

La mouche de Saint Pierre (25, à suivre)

Hank Vogel, la mouche de Saint Pierre.jpg  La mouche du fromage me regarde avec tristesse et brusquement une larme de sang jaillit de l’une de ses ommatidies et s’étale à ses pattes.

- Ai-je dit quelque chose qu’il ne fallait pas? je lui demande, troublé par ce spectacle désolant.

- Ce n’est pas de ta faute, me répond-t-elle. C’est une scène de ma vie antérieure qui a subitement traversé mon esprit...

- C’est... pardon, c’était douloureux?

- À en crever les yeux comme tu as pu le constater. Mais heureusement pour nous le Grand Horloger amateur d’architecture nous a créés avec une infinité de mirettes.

- Puis-je me permettre de... ?

- Je sais ce que tu veux.

- Excuse-moi...

- Pourquoi mon vécu t’intéresse-t-il tant?

- Pour mieux te connaître.

- C’est l’erreur que commettent tous les humains. Fouiller dans les poubelles de son voisin afin de découvrir un objet illicite qui pourrait le mettre à mal... bref! Mais tu es un insecte à présent et les heures comptent plus que jamais.

- Sans aucun doute mais je suis avant tout une mouche envoyée par Saint Pierre.

La Piophila casei éclate de rire. Puis, en souriant, elle me dit:

- Avec la bénédiction de la Sainte Vierge, bien entendu.

- Tu as le droit de ne pas me croire comme moi d’affirmer que ton Heim est un peu cucul la praline, je réagis.

- Je ne pensais pas que tu pouvais être aussi rusé.

- Dans un monde perpétuellement en guerre, la ruse est l’arme la plus essentielle pour un combattant pauvre.

- Tu rumines et tu sens la mort comme la plupart des hominiens.

- Et toi le skyr pourri.

Et aussitôt des milliers de ses ommatidies se mettent à briller comme des diamants d’Afrique du Sud taillés à Amsterdam.

- Skyr un jour, skyr toujours! lance-t-elle avec une joie immense...

11:56 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.