10/11/2015

La mouche de Saint Pierre (21, à suivre)

 Hank Vogel, la mouche de Saint Pierre.jpgPuis subitement la mouche du fromage se met à chanter:

 - Quand cucu est à la fête, popol est à la retraite! Prout, prout!... Quand le cul est à la fête, la bizole est hors de la tête...

 - J’avais très bien compris.

 - On dirait que rien ne te choque. Ce n’est pas vrai?

 - Une vulgarité dite avec panache me dérange moins qu’un compliment forcé.

 - Tu as dû parcourir un long chemin avant d’acquérir une telle sagesse...

 - Puis-je te poser une question un peu bizarre?

 - Pose, pose!

 - Qui donc t’a propulsée dans cette maison?

 - Propulser?

 - Oui, t’a déposée, t’a accompagnée... ?

 - Je suis venu tout seul et non pas toute seule parce que figure-toi que je suis un mâle...

 - Je veux bien...

 - Comment je veux bien? On n’est pas chez les humains où la confusion est possible et de plus en souhaitée...

 - D’accord, d’accord!

 - Repose ta question.

 - Qui t’a permis d’atterrir ici? Saint Pierre ou Calvin?

 - Ni l’un, ni l’autre.

 - Qui d’autre?...

10:23 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Hé bien Cher Monsieur Vogel heureusement que nous ne sommes plus à l'époque des maisons de redressement /rire
Il fallait moins que ça pour envoyer la ou le garnement derrière les barreaux de la punition car sitôt dénoncé par l'instit ni une ni deux c'était ou la maison de correction ou des heures d'arrêts à n'en plus finir pour copier des formes verbales à tous les temps
Le premier paragraphe fait penser aux heures ou les cafés résonnaient des voix d'hommes qui utilisaient les mêmes propos
Ce qui aujourd'hui me fait rire comme nos grands mères qui elles savaient qu'en libérant leurs grognes par de savants mots,les maris rentraient de bonne humeur à la maison
Il est vrai qu'à cette époque les femmes ne se prenaient pas la tête inutilement .Elles préféraient se pencher sur l'avenir de leurs petits enfants pour contrer la maréchaussée parfois trop insidieuse et emm...nnuyeuse pour rester polie
Mais grâce é Bernard Pivot le mot chiant reflétant aussi le monde des mouches peut se dire car inscrit dans le Larousse ce qui va en ravir beaucoup /rire
Très bon mardi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/11/2015

Grâce au roman, l'écrivain se libère et le lecteur se réveille...

A condition qu'il ne s'éternise pas sur les éventuelles coquilles. Une fois le récit publié, bien entendu.

Merveilleux mardi indien, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 10/11/2015

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel le ciel lui même s'est transformé en peau rouge
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/11/2015

Les commentaires sont fermés.