03/10/2015

Le coolboy (12, à suivre)

  Hank Vogel, le coolboy*.jpgEt voici qu’une partie de ping-pong intellectuel, de lancées de mots et d’onomatopées, se propose à eux:

 - Ils ne sont pas encore là les ratatata.

 - Tagaga, tagaga, tagaga...

 - Ils arrivent...
 
 - Toc, toc, ils sont derrière la porte.

 - Mais heureusement, ce n’était qu’un mauvais songe.

 - Chut! C’est faux, j’entends quelqu’un.

 - Drelin, drelin...

 - Ouvre la porte, c’est peut-être la concierge.

 - Non...

 - Prout! Prout! Prout!...

 - Ce n’est pas elle mais un mangeur de fèves.

 - Drr...

 - Éteint ton portable, ils vont finir par nous repérer.

 - Plop! Glou glou, glou glou...

 - Ce n’est ni la concierge ni un mangeur de fèves mais certainement un ivrogne de cocorico en train de boire son litre de vin.

 - Prout! Prout!...

 - J’ai toujours pensé que la cuisine française était indigeste...

 -  Allahou akbar...

 - Seigneur! Les barbus sanguinaires nous ont réellement envahis...

 - Rrrr, rrrr, rrrr...

 - Heureusement que certains parmi eux boivent comme des trous...

 - Taratata...

 - Tagada tsoin-tsoin...

  - Hourra! Les Russes et les Américains ont débarqué pour nous sauver...

 J'interviens en hurlant:

 - Spot! Cessez de déconner! Car ce malheur peut arriver.

 Subitement, la musique s’arrête et c’est le silence total. On se regarde, on s’interroge et l’inquiétude, telle une drogue dure, commence à faire ses effets... Mais cinq minutes plus tard, tout redevient comme avant.
 
 Puis épuisé par le bruit et les discours des uns et des autres, sans queue ni tête, je quitte ce lieu de perdition, selon moi, et je rejoins ma chambre.

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Chic Cher Monsieur Vogel vous résumez en un clin d'œil tous les bruits que certains intestins peuvent émettre si on les nourri trop à coup de clics ,de point voire Com ou Ch
En lisant votre billet avant de partir acheter mon pain j'ai ris en pensant on dirait que ces borborygmes reflètent les grincement des tiroirs de mon cerveau refusant de s'ouvrir ou de se fermer c'est selon les informations diffusées par la TV
Et comme les intestins sont notre deuxième cerveau quand le petit vélo commence à nous faire patiner dans la semoule autant se déconnecter du pavillon des agités
D'où peut-être l'origine de la citation célèbre ,parles à mon c...ma tête est malade/rire
Très bon samedi ensoleillé pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 03/10/2015

Tous les soleils du monde ne valent ton sourire quand tu es près de moi, même sous la pluie ou en pleine tempête, disait le poète à la femme de ses rêves... Alors à défaut se soleil, contentons-nous du feu de notre cheminée.

Heureux samedi, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 03/10/2015

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel ,cette si belle phrase convient parfaitement à la douceur automnale d'aujourd'hui et nous change de ce monde de brutes dans lequel nous vivons
Je ne sais plus qui a dit, Et la tendresse bordel vous en faites quoi ? cette phrase n'a jamais été autant d'actualité
Merveilleuse soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 03/10/2015

Les commentaires sont fermés.