24/09/2015

Le coolboy (3, à suivre)

 Hank Vogel, le coolboy*.jpgAvant de dévorer ma cuisse et ma poitrine de poulet, cuisiné hier à la vapeur  par Vanina malgré elle car elle a horreur de la chair animale rouge, rose ou blanche, vu qu’elle est végétarienne comme je vous l’ai déjà signalé,  et avalé ma portion de riz thaï  à moitié sec... je tiens à vous parler un peu des personnes qui ont pris part à mon opération ou, pour être plus précis, à cette petite intervention chirurgicale qui va changer le cours de l’histoire.

 Pour des raisons de sécurité, aucun prénom  ou nom de famille ne sera dévoilé. Le cas échéant,  je n’utiliserai donc que des  pseudonymes, des marqueurs psychophysiologiques selon moi. C’est-à-dire: des mots qui définissent ou qui ironisent à la fois l’extérieur et l’intérieur d’un individu. Exemple: belle-mère.

 Cible-rouge est le chef de cette épique de scientifiques dont seul l’avenir nous dira s’ils seront un jour tous nobélisés. Si possible avant leurs morts.  Ce brillant chirurgien napolitain a permis à de nombreux torturés   africains de survivre à leurs blessures.  Son parcours est classique et digne des romans à l’eau de rose: fils d’un marchand de fruits et légumes dans un village campanais, il rencontre une jeune, belle et riche américaine à Pompéi lors d’une balade d’étudiants, il en tombe terriblement amoureux et malgré les oppositions des parents des deux bords, l’amour finit par triompher... Il poursuivra donc ses études à Boston et deviendra chef de clinique dans un hôpital à Ouagadougou.

 Mais pourquoi Cible-rouge? Parce que ce communiste dans l’âme se met souvent en colère et il est la cible préférée de nombreux intellectuels jaloux et idiots de son entourage. 

 Quatre-sous, c’est son assistant et c’est l’assistant parfait. Comme un chien, il suit son maître partout et ne cesse de se met en quatre afin que ce dernier soit toujours le premier. Et il accepte de travailler pour un trois fois rien.

 Mais poursuivons plutôt mon histoire. Car  l’étiquette n’est la plupart du temps que la face visible de l’iceberg. Et j’adore plonger dans les eaux glaciales de la psyché humaine...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.