23/09/2015

Le coolboy (2, à suivre)

 Hank Vogel, le coolboy*.jpgJe suis au lit. Je viens de subir une petite intervention chirurgicale. Ma compagne, une strip-teaseuse allemande, bisexuelle et végétarienne, que j’ai rencontrée dans un bar à Bangkok et qui refuse catégoriquement  qu’on l’appelle autrement que par son nom de scène, c’est-à-dire Vanina Vanita, ou exceptionnellement l’inverse, entre gaiement dans la chambre, en sifflotant, avec un plat de riz et de poulet froid dans les mains, le dépose sur une vielle table de chevet métallique qui se trouve à ma gauche, et me dit:

 - Alors mon gros chou-fleur, ça n’a pas été trop douloureux?

 - Je n’ai rien senti, je réponds.

 - Je peux? me demande-t-elle en pinçant la couverture.

 - Si ça t’amuse.

 Elle lève le drap, découvre avec stupéfaction l’œuvre des chercheurs et aussitôt le laisse tomber en murmurant avec dégoût:

 - Quelle horreur!

 Puis, en me regardant droit dans les yeux,  elle me déclare:

 - Ton engin m’a toujours fait peur mais aujourd’hui, c’est encore pire... Qu’ont-ils fait de l’autre pouette pouette?

 - Pouette pouette?

 - Ta deuxième testicule pour parler scientifique. Ils l’ont coupée ou quoi?

 - Au contraire.

 - Au contraire ça ne veut rien dire...

 - Pardon, je me suis mal exprimé. Il me l’on mise à l’abri.

 - C’est-dire? Coupée ou pas coupée?

 - Il me l’on tirée à l’intérieur de mon corps.

  Vanina semble rassurée. Puis:

 - Donc, après la naissance de notre petit, ton  engin sera moins monstrueux... n’est-ce pas?

 - Si Dieu le veut!

 Elle l’est un peu moins... Subitement:

 - C’est qui qui a collé une affiche de toi dans le couloir?

 Je me gratte la tête.

 - C’est qui qui a collé une affiche de toi dans le couloir? répète-t-elle.

 - Ce n’est pas une affiche de toi mais une affiche avec moi, je lui explique. C’est pour la propagande... Elle est parfaite pour lancer la campagne...

 - Quelle campagne?

 - Celle de nos amis les scientifiques... La campagne de l’homme nouveau...

 - En cow-boy?

 - Tu as mal lu, c’est écrit coolboy...

 - Et ça veut dire?

 - Coolboy, un homme fort comme un cow-boy mais qui est cool.

 - S’ils étaient sincères avec eux-mêmes,  ils auraient mis couilleboy...

 - Ils y ont pensé mais la censure a refusé.

 - Ça m’étonne pas... Bon! Il faut que je te quitte pour mon spectacle...

 - Fais tout de même attention en sortant...

 - Discrétion assurée, juré!

 Nous nous nous embrasons du bout des lèvres et elle s’en va...

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

En vus lisant Cher Monsieur Vogel je comprends pourquoi de nombreux grands parents avaient à cœur de clamer, grâce aux naissances de 46 on ne s'ennuiera jamais
Quand aux chercheurs ,en effet il faudrait une guenon Savante pour leur donner l'envie de procréer mais des humains et non de fallacieux arguments pour saper le moral et le travail des pro de l'environnement que nous avons connu et pour qui la terre pour nourrir tout le monde était sacrée et qui avaient aussi à cœur de cultiver la biodiversité
Mais que cette guenon Savante n'oublie pas de les régler comme les femmes avec très souvent de graves ennuis à la clé comme la péri-ménopause qui peut s'installer dès 36 ans avec tout ce qui s'ensuit
Car accoucher d'une théorie n'exige pas une main de femme comme lors d'un accouchement ou la parturiente doit encore serrer la main de papa pour qu'il ne tombe pas dans les pommes /rire
Très bon mercredi pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 23/09/2015

Si l'homme descendait du singe, il serait végétarien, mangerait beaucoup de cacahuètes et serait certainement moins cruel... C'est une théorie comme une autre. Pour moi, il a jailli tout droit de l'enfer... chassé à coups de pied dans le cul par le diable.

Très belle journée, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 23/09/2015

Vous n'avez pas tout tort Cher Monsieur Vogel cependant des paires de claques et autres sévices ont été largement distribués pas des gens qui ne mangeaient pas de viande faute de moyens de s'en acheter
Comme quoi tout est relatif dirait un végétarien et père de la bombe atomique
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 23/09/2015

il y a bien d'autres raison concernant l'agressivité dont vous parlez Cher Monsieur ,l'Etat fouineur qui supprime tout y compris les maisons closes
Et le relationnel qui n'a jamais été en si piteux état depuis la seconde guerre ,t'es ou tu fais quoi t'es avec qui ? ou je suis trop pressé ,on se reverra à Moel c'est mieux que rien !
Alors un tout grand merci pour les nouvelles technologies qui font de nombreux humains et de plus en plus amères ,dépités et furieux pour suivant qui

Écrit par : lovejoie | 23/09/2015

La viande a depuis très longtemps été remplacée par le foin quand on voit les troupeaux d'humains ânes malgré eux et mangeant leurs brassées numériques dès l'aube/rire
Très belle fin de semaine pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 24/09/2015

Je rien contre la viande surtout quand elle est fraiche et vivante.

Très belle fin de semaine à vous, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 24/09/2015

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel,j'avais compris le gag d'où ma phrase matinale après une nuit ayant porté conseil /rire
Le billet d'aujourd'hui ravira ceux qui ont envie de cultiver leur joie de joie de vivre .celle-là même que l'ancien système éducatif essaya de supprimer par des peurs infligées dès le berceau
Ces peurs qui faisaient des touts petits des autistes étaient sans doute un moyen de les préparer pour leur futur et par chance le destin a mis sur mon chemin des gens très intelligents de cœur et d'esprit pour m'apprendre à différencier le vrai du faux et l'autisme s'est définitivement envolé quand après plus de 50 ans de silence concernant ma vie j'ai enfin pu parler à haute voix sans risque d'être rabaissée plus bas que terre
Mais pour cela il aura fallu que tous les protagonistes soient décédés
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 24/09/2015

Cinquante année de silence, cela vaut beaucoup plus que cent messes qui partent pour le ciel comme des pets. Donc vous n'avez rien à vous reprocher.

Que Dieu me pardonne pour ma vulgarité religieuse!

Très belle soirée, chère Love-and-joy.

Écrit par : Hank Vogel | 24/09/2015

Monsieur Vogel c'est très gentil de votre part mais sachez que le ciel vous a déjà pardonné comme j'ai pardonné à ceux partis .Il leur fallait une béquille et très souvent c'est l'enfant le plus détesté qui était appelé à la rescousse en cas de besoins
J'aime bien cette phrase , tout ce qui ne remonte pas à la conscience revient sous forme de destin!
Et je connais nombre de dirigeants qui devrait l'apprendre par cœur et se la répéter tous les matins/rire
Très belle nuit pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 24/09/2015

Les commentaires sont fermés.