22/09/2015

Les nouvelles vacances (15, fin)

 Une fois les voisins partis, l’homme ressort le projecteur du buffet et s’apprête l'installer...

 La femme
 - Tu ne vas pas recommencer?

 L’homme
 - Notre voisin a eu la gentillesse et la délicatesse de nous révéler les secrets de sa méthode, alors mettons-la en pratique. Car j’ai la certitude qu’elle est identique à la mienne. Totalement identique.

 La femme
 - Es-tu certain?

 L’homme
 - Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Deux personnes peuvent être les auteurs de la même invention... au même moment, au même endroit ou au même moment et au même endroit. Question de longueur d’onde disent les métaphysiciens. Question d’espionnage industriel disent les banquiers suisses qui financent à coût de milliards l’industrie chimique, biochimique, antichimique et antibiochimique. L’invention est souvent le fruit du pur hasard. Et l’inventeur n’a que rarement un bon fruit à se mettre sous la dent, si tu permets cette expression. Des deux auteurs de la même invention, la plupart du temps, c’est le plus inventif qui est le plus vite écarté ou oublié. Car, contrairement à celui de l’humain, le comportement de l’inventeur est aussi bizarre que le moins bizarre des comportements humains. Un philosophe t’expliquerait cela avec plus de clarté, une clarté dont je ne suis pas digne...      

 La femme
 - Tout compte fait, notre voisin est une grande gueule et rien de plus...

 L’homme
 - Un inventeur qui a vingt ans de retard sur  mes recherches et qui a une grande gueule...

 La femme
 - Ce qui lui a permis tout de même de déposer le premier ta ou la méthode.

 L’homme
 - Peut-être. Mais n’oublie pas qu’il a vingt ans de retard. Ce qui veut dire que j’ai une vingtaine d’années d’avance sur lui. Et... et... et...

 La femme
 - Et?

 L’homme
 - J’ai une autre méthode.

 La femme
 - Une méthode excellente?

 L’homme
 - La plus excellente des méthodes.

 La femme
 - Vraiment?

 L’homme
 - Vraiment.

 La femme
 - Et qu’est-ce que c’est cette nouvelle...

 L’homme
 - Cela fait dix ans que j’y pense.

 La femme
 - Ça sera la nôtre?

 L’homme
 - La tienne d’abord, la mienne ensuite.

 La femme
 - Pourquoi tu dis ça?

 L’homme
 - Parce qu’inconsciemment cette idée vient de toi.

 La femme
 - C’est une idée ou un méthode?

 L’homme
 - C’est blanc bonnet, bonnet blanc.

 La femme
 - Je t’écoute.

 L’homme
 - C’est très simple. Sans perde une seconde, nous allons mettre dans une valise le minimum de vêtements et dans nos poches le maximum d’argent, foutre le camp d’ici sans le moindre remord et sauter dans le premier véhicule disponible en criant vive l’aventure! Qu’est-ce que l’on risque? Au pire, nous passerons des vacances comme tout le monde. Qu’en penses-tu?  

 La femme
 - Je crois que tu as trouvé la meilleure des méthodes.

 L’homme
 - On y va?

 La femme
 - On y va!

 Et ils s’éclipsent.

Les nouvelles vacances*.jpg

Editions Le Stylophile / Lulu

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Quelle joie que cet oasis de mots d'où ne partent aucune flèche empoisonnée
Ceci étant Cher Monsieur Vogel la lecture du jour m'a de suite fait penser aux anciens de l'Infanterie qui eux aussi possédaient plus d'un tour dans leur sac pour emmener leur épouse à l'aventure ceci pour contrer Monsieur aspirateur et non aspirant
Dès qu'un mari sort en compagnie de son épouse avec un barda digne de nos mobard et que madame en porte autant pour jouer à la cantinière là on assiste en riant et en voyant les grises mines ,au départ pour une semaine de survie
Seul moyen sans doute et innové par certains pour faire prendre conscience aux épouses qu'eux aussi sont capables de faire autant de bruit qu'un avaleur de poussière
Dommage il manquait les tricounis(rire
Très belle journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/09/2015

Une oasis d'où ne part aucune flèche empoisonnée. Quelle belle image!... Le désert, c'est là où je me sens le mieux. Proche du vide et peut-être de Dieu.

Très belle journée à vous, chère Lovejoie.

Écrit par : Hank Vogel | 22/09/2015

Je vous remercie Cher Monsieur Vogel vous avez raison mais il y a les scorpions et sur cent personnes sûr que ma pomme en fera les frais /rire
très belle soirée pour Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 22/09/2015

Les commentaires sont fermés.