10/09/2015

Les nouvelles vacances (4, à suivre)

 Les nouvelles vacances.jpgLa femme
 - Les femmes se bronzent également au soleil. Pourquoi les hommes n’utiliseraient pas cette énergie pour mieux faire fonctionner leur matière grise? 

 L’homme
 - Notre pays compte parmi les régions les plus nuageuses de la planète.  Et notre ciel est trop avare en éclaircis.

 La femme
 - Nous n’avons qu’à demander à notre gouvernement de s’occuper de ce cas.

 L’homme
 - Il en serait incapable.

 La femme
 - Et pourquoi?

 L’homme
 - Parce que durant des années, il a essayé de s’occuper de plusieurs cas brumeux... Résultat: de nombreuses têtes sont tombées,  ce qui a rendu la situation gouvernementale encore plus orageuse.

 La femme
 - Et les météorologues n’ont pas réagi?

 L’homme
 - Une fois la tempête passée, ils ont annoncé le beau temps.

 La femme
 - Et tout le monde les a cru?

 L’homme
 - Pas les marchands de parapluies.

 La femme
 - Je les comprends.

 L’homme
 - L’espoir fait vivre.

 La femme
 - Le bonheur des uns fait le malheur des autres.

 L’homme
 - Les écrivains se sont tout de même méfiés.

 La femme
 - Pourquoi tu dis ça?

 L’homme
 - Parce que de temps en temps, je sens que j’ai une âme d’écrivain.

 La femme
 - Tiens!

 L’homme
 - Et c’est à l’insu de ma volonté.

 La femme
 - Tu devrais aller voir un médecin.

 L’homme
 - Tu crois?

 La femme
 - On ne sait jamais, un accident est vite arrivé.  Un accès de poésie ne pardonne pas, c’est la ruine de l’écrivain au profit de l’éditeur.

 L’homme
 - Alors je ne risque rien! Pour l’instant. Parce que je ne suis qu’au stade d’écrire des textes en prose.

 La femme
 - Si je raisonne bien... tu as écrit de la prose?

 L’homme
 - Oui, hier.

 La femme
 - Hier déjà?

 L’homme
 - Oui, hier déjà.

 La femme
 - Ça m’inquiète. J’aurais préféré que tu te casses une jambe.

 L’homme
 - Tu exagères!

 La femme
 - Non, je n’exagère pas, car notre vie de couple serait moins en danger. Mieux vaut souffrir physiquement que moralement.

 L’homme
 - Pourtant, je manque encore de style.

 La femme
 - Heureusement!

 L’homme
 - Une lecture s’impose?

 La femme
 - Bonne idée! Coupe... ce bastringue et lis-moi ce que tu as écrit.

 L’homme
 - Vraiment?

 La femme
 - Vraiment.

 L’homme éteint le projecteur...

10:14 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Excellent mais on peut vous rassurer Cher Monsieur Vogel malgré les heures de bronzette certaines matières grises et masculines sont toujours aussi brumeuses sinon plus /rire
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/09/2015

Très belle fin de journée à vous, chère Lovejoie.

Écrit par : hank vogel | 10/09/2015

je vous remercie Cher Monsieur Vogel mais je viens d'entendre que le virus Sibéricum n'a pas été trouvé par des Russes mais par des chercheurs Français ce qui prouve que j'avais raison d'avoir quelques craintes
Ce virus est entre les mains de chercheurs à Marseilles ou c'est un gag ou alors les scientifiques ne savent plus sur quelle planète marcher
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/09/2015

Chère Lovejoie,

Un esprit scientifique n'est pas forcément un esprit sain ou saint... Au contraire, car la science est souvent plus proche du diable que du Bon Dieu. Ce n'est un poète qui a inventé la bombe atomique mais bel et bien un scientifique. Mais ne soyons pas trop méchants, il y a quelques uns qui ont apporté beaucoup à l'humanité mais à quel prix... Quand je pense à Galilée (ou à Pasteur)... Comme ils l'ont emmerdé, ces soi-disant grands esprits de l'époque.

Très belle fin de journée à vous.

Écrit par : hank vogel | 10/09/2015

En effet Cher Monsieur Vogel c'est d'ailleurs ce qui a incité Hergé à prendre le tournesol comme symbole pour représenter ces gens qui ont toujours la tête ailleurs et qui sont pour la plupart les seuls à croire à toutes leurs théories
très belle nuit/rire

Écrit par : lovejoie | 10/09/2015

Les commentaires sont fermés.