07/09/2015

La Suisse est vraiment un pays où tout est cher

La Suisse est vraiment un pays où tout est cher. Même le moins cher coûte trop cher.

Exemple:

Je viens d'envoyer un livre, dans une enveloppe à bulles, en France par la poste helvétique... Coût de l'envoie: 4 francs et 90 centimes. Par courrier normal. Durée du transport: entre 3 jours et un semaine, m'a-t-on expliqué.

Le même jour.

Je viens de recevoir le même livre par la poste de la République française... Coût de l'envoie: 0,87 euro. L'enveloppe à bulles, presque identique à la mienne, fut postée le 2 et nous sommes le lundi 7. Donc le transport a duré 5 jours, samedi et dimanche compris.

Quelle différence! Mais pour qui? Il faut bien que le directeur ou la directrice du géant jaune touche un SALAIRE GÉANT, j'ai pensé ou a pensé le petit diable qui est en moi.

J'ai ruminé comme une vache glaronaise puis je me suis dit:

Que cela n'en déplaise à certains, la prochaine fois, je traverserai la frontière...

Je songeais aux naturalisés qui détestent les Frouzes, bien entendu.

Mais si seulement ce n'était que ça! Non, il y a tout le reste. Les assurances (obligatoires, quel piège pour le peuple), les loyers, les médicaments (obligatoires aussi pour certains), le vin, le lait (quasi volé au paysans par les grands distributeurs), les comptes négatifs... et toutes les taxes que l'on surtaxe.

Et j'ai conclu:

Je n'ai plus qu'à émigrer, chercher un coin tranquille... où tout serait enfin plus abordable pour un modeste bénéficiaire de l'AVS comme moi et laisser la Suisse aux riches afin qu'ils puissent dormir sur leurs deux oreilles... Oui, qu'aux riches, qu'à eux! Qu'ils soient autochtones ou émigrés, cela n'a aucune importance, pourvu qu'ils aient de l'oseille.        

18:51 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (19) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Cher Monsieur, je vous recommande le Portugal, un très beau pays et pas cher du tout

Écrit par : Patoucha | 07/09/2015

J'y songe, j'y songe sérieusement... Il y a beaucoup de coins qui m'attirent.

Écrit par : hank vogel | 07/09/2015

Si seulement il n'y avait pas nos familles, nos amis, nos habitudes … et nos soins médicaux!

Écrit par : Mère-Grand | 07/09/2015

@ Mère-Grand

La famille de mon fils se trouve aux États-Unis, celle de ma belle-fille en Russie, je n'ai qu'un ou deux véritables amis et ma femme et moi, nous nous faisons soigner les dents toujours en Sibérie... Alors pourquoi pas?

Écrit par : hank vogel | 07/09/2015

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel l'herbe a toujours été plus verte chez le voisin dit-on ! aussi en vous lisant j'ai éclaté de rire car ce discours a fiat fuir de nombreux enfants qui en avaient marre d'entendre leur père
user de cette rengaine mais qui avait toujours de l'argent pour ses petits plaisirs .D'ou ce super féminisme actuel
Quand à migrer en Sibérie faites gaffe on vient de découvrir un virus géant le Molivirus Sibéricum qui une fois mis à l'air libre risque de contaminer toute la région comme tout virus un peu trop chatouillé /rire
Très belle journée pour Vous Cher Monsieur car demain est un autre jour dirait un philosophe

Écrit par : lovejoie | 08/09/2015

Très belle journée à vous, chère Lovejoie.

J'aime beaucoup la Sibérie, surtout que toutes les portes me sont ouvertes, mais seulement l'été car je déteste le froid et la neige.

Écrit par : hank vogel | 08/09/2015

Vous pourriez vous pencher de la même manière sur le prix des publications françaises en Suisse. Vous y découvririez des montants qui n'ont rien à voir avec les taux de change actuels.

Et pour éviter toute attaque contre les importateurs de presse qui n'en sont pas responsables, j'affirme que les prix de vente en Suisse sont toujours fixés par l'éditeur. Actuellement cela confine à l'escroquerie !

Bien cordialement

Écrit par : Michel Sommer | 08/09/2015

Cher Monsieur,

Je viens de me renseigner par téléphone...

Le prix officiel de mon ouvrage "La vieille femme et l'enfant", récemment édité par un éditeur français, est de 13,40 euros. Et vendu en France a ce prix...

Une connaissance en a commandé 3 exemplaires à une librairie bien connue en Suisse. Coût de l'exemplaire: 10,90 francs.

Est-ce l'exception qui confirme la règle?... J'estime là que mon éditeur est loin d'être un escroc.

Très cordialement.

Écrit par : hank vogel | 08/09/2015

Erreur de communication! Milles excuses, cher Monsieur Sommer.

On vient de me faire savoir que ce n'était pas 10,90 francs mais 19,40.

Vous avez peut-être raison! Il y a escroquerie quelque part. Il faut que je me renseigne...

Donc pas d'exception qui confirme la règle... et la Suisse est toujours trop chère.

Cordialement.

Écrit par : hank vogel | 08/09/2015

Je suis prêt à parier que vous avez commandé ce livre via Amazon.
Vous faites donc partie de la grande majorité qui veux payer le moins cher possible sans évaluer la réelle valeur de vos biens de consommation.
En dénonçant la cherté de la Suisse, vous validez la fuite en avant de l'ultra-libéralisme américain et de ses groupes transnationaux qui visent rien moins qu'un monopole et la captivité des naïfs.
En voulant payer moins cher, nous payons le prix fort au final.
Lisez "Voyage en Amazonie" du journaliste infiltré Jean-Baptiste Mallet.
http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2015/07/24/tisa-ttip-la-gauche-tient-son-os-268951.html

Écrit par : Pierre Jenni | 08/09/2015

Cher Monsieur Jenni,

J'ai l'impression que vous lisez trop vite et que vous jugez trop facilement les gens... Il s'agissait d'un exemplaire acheté dans une librairie helvétique, bon sang!

Vous devriez faire de la politique... Mais un politique plus charitable envers les nécessiteux. Mais ça, je doute que vous puissiez le faire.

Cordialement.

Écrit par : hank vogel | 08/09/2015

Je prends, au hasard, un de vos ouvrage et je vais regarder qui le publie.
Notes et fausses notes est distribué par quatre revendeurs, dont FNAC et Amazon. Pas trace d'une librairie suisse.

Vous avez raison, j'ai la critique facile. Mais ici je me contente de relativiser votre charge sur la cherté dans notre pays. Et je constate que mes réserves sont largement fondées puisque vous contribuez directement à cet état de fait.

Quant à la politique... Je découvre que vous ne lisez pas trop les productions des autres. En tous cas pas les miennes. Voilà qui amène de l'eau au moulin de ma précédente critique sur le nombrilisme...

Je dis ça, je ne dis pas grand chose. Et je continue à vous lire.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/09/2015

Cher Monsieur Jenni,

Je n'ai jamais interdit les libraires suisses de vendre mes livres...Mais faut-il aussi qu'ils me connaissent!

Vous croyez vraiment que j'enrichis Amazone? L'année passée, que deux de mes livres ont été vendus sur leur site.

Vous vous trompez... car on peut lire les autres blogs sans faire de commentaires. Pour dire bravo ou merde? Ce n'est pas mon style.

Et puis, vous avez certainement raison, je ne les lis pas assez parce que je passe trop de temps à écrire et à monter des vidéos. En parfait nombriliste!

Alors, pour l'amour du ciel, ayons un peu plus de respect l'un envers l'autre, car les disputes surtout intellectuelles ne mènent nulle part.

Cordialement.

Écrit par : hank vogel | 08/09/2015

Hank, votre mot me touche. A plus d'un titre.
Vous criez au secours sans voir la main déjà tendue.

Et si mes critiques n'étaient qu'une forme plus subtile de compassion. Pas de dispute, ou de haine comme vous l'aviez écrit précédemment, mais une suggestion.

Le nombrilisme est à la base du travail de chacun pour comprendre son ego et ce qu'il compte en faire. L'altruisme, qui pourrait être considéré comme son contraire, est une clé. Un outil.

Merci en tous les cas pour vos remarques qui me permettent de réaliser que mon ton produit encore des effets inverses à ceux souhaités. Il faut croire que mes critiques sont le reflet de ce qui pourrait, ou devrait, changer en moi. On enseigne le mieux ce qu'on a le plus besoin d'apprendre.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/09/2015

AVS = Assurance vieillesse et survivant

En gros, l'AVS n'est pas faite pour vivre décemment, mais bien pour simplement survivre en Suisse.

Écrit par : Riro | 08/09/2015

A Monsieur Sommer:

Voici la réponse de mon éditeur:

Quelque soit le pays le prix reste le même qu'en France ainsi que les remises offertes aux libraires. En revanche si un libraire augmente le prix de vente nous n'en sommes pas responsables.

Résultats:
Prix officiel du livre: 13,40 euros. Prix de distribution: 8,86 euros. Prix du livre imposé par le libraire suisse: 19,40 francs.

L'auteur ne touche que le 10% (15% au-delà de 10'000) sur les exemplaires vendus par l'éditeur.

A vous de juger qui est l'escroc dans cette petite histoire ou, pour rester poli, qui en profite...

Cordialement.

Écrit par : hank vogel | 08/09/2015

Vous touchez à un sujet juste et brulant! Trop peu de gens s'en rendent compte.
Et pourtant on trouve (meme si ce n'est pas vrai) qu'une famille de 5 personns touchant 5'000 est trop...on oublie que les plus budget comme vous l'avez dit est : assurance maladie, loyer et bien de consommation courante.
On oublie très souvent qu'il a plein de gens qui mange entre 5 et 10.- par jour...très compliqué.

Pour ma part je vous conseille hors d'europe...le bateau coule à force de faire des trous dedans.

Quant à ce que vous touchez en tant qu'artiste est tout ce qui m'énerve. Entre les galeries d'art qui prenne jusqu'à 80% à un artiste pour exposer à la nuit des bains...
On fait des pieds et des mains sur le téléchargement illégal...mais les producteur, editeur sont biens les plus grands escrocs à se faire de l'argent sur le dos des autres sans rien foutre si ce n'est d'appuyer sur un bouton pour payer les avances de frais. C'est scandaleux!

Écrit par : plumenoire | 08/09/2015

l'effet Saturnales d'automne bat son plein semble t'il et dire que dans trois mois c'est Noel/rire
Une personne proche dont je vous ai parlé a soigné un célèbre Franc Maçon à l'époque ou il venait régulièrement se faire soigner en Suisse .Ceci pour faire suite à votre commentaire sur le blog de Madame Herzog sur lequel j'ai aussi répondu
Très belle soirée pour vous Cher Monsieur Vogel

Écrit par : lovejoie | 08/09/2015

on sait ces messieurs du Giec très gourmands de peurs à partager on peut aussi supposer que ce virus Sibérum ou russe servira pour faire fuir des populations ou interdire des forages de puits en Russie
La peur comme seule moteur ne marche jamais longtemps et Sibelius serait peut-être ravi de voir les jeux de mots auxquels nous sommes conviés

Écrit par : lovejoie | 10/09/2015

Les commentaires sont fermés.