07/09/2015

Les nouvelles vacances (1, à suivre)

 Confortablement assis au salon, le ou la woonkamer, à côté d’un projecteur synchronisé à un magnétophone, un couple delftois, habitant forcément la splendide ville de Delft aux Pays-Bas, est en train de visionner des diapositives projetées contre un écran perlé...

 L’homme
 - Les voyages forment la jeunesse.

 La femme
 - Les souvenirs la détruisent.

 L’homme
 - Tu crois ça?
  
 La femme
 -Je l’ai lu dans un journal, hier soir.

 L’homme
 -Hier soir?

 La femme
 - Oui, hier soir.

 L’homme
 - Mais hier soir, nous avons joué aux cartes du matin au soir.
 
 La femme
 - Alors c’était avant-hier.

 L’homme
 - Es-tu certaine?

 La femme
 - Très certaine.

 L’homme
 - Archi... certaine?

 La femme
 - À vrai dire, j’ai un doute... Je l’ai peut-être lu dans un livre que j'ai emprunté à la bibliothèque municipale.

 L’homme
 - Alors, c’était bien hier soir.
 
 La femme
 - Heureusement que tu es là pour me rappeler les dates de mes faits et gestes.
 
 L’homme
 - Question d’habitude, ma chère. C’est mon travail qui veut ça.

 La femme
 - Mais au fait, quel est ton travail maintenant?

 L’homme
 - Tu n’es au courant?
 
 La femme
 - Au courant de quoi?
 
 L’homme
 - Mais ça fait six mois que je suis au chômage!

 La femme
 - Au chômage?

 L’homme
 - Oui, au chômage depuis six mois.
 
 La femme
 - Et tu me le dis seulement maintenant?

 L’homme
 - Je n’ai jamais eu l'occasion de te glisser cette information... lors nos conversations... ni... ni...
 
 La femme
 - Ni?

 L’homme
 - Ni lors de nos nombreuses journées comme celle-ci.

 La femme
 - Les journées comme celle-ci, je peux les compter sur les doigts... Et tout ce temps qu’as-tu fait de ton temps?

 L’homme
 - De quel temps veux-tu parler?

 La femme
 - Du temps libre bien entendu.

 L’homme
 - Je suis allé au travail comme d’habitude jusqu’à...

 La femme
 - Jusqu’à?

 L’homme
 - Jusqu’à hier.
 
 La femme
 - Et pourquoi pas aujourd’hui?

 L’homme
 - Parce qu’aujourd’hui nous sommes samedi.

 La femme
 - Déjà?

 L’homme
 - Eh oui, ma chère, personne ne peut échapper aux lois de l’univers...

Les nouvelles vacances.jpg

Univers-livresques

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.