20/08/2015

Mâle dans sa peau (24, à suivre)

 Mâle dans sa peau.jpgElle pose sa main droite sur ma main gauche. Puis elle m’explique:

 - Souvent, pour fuir la médiocrité de la quotidienneté, nous nous propulsons  dans des sphères au-delà de toute réalité... Et nous prenons plaisir à nous balader dans ce nouvel univers, toujours nouveau, toujours autre, fait de songes et de désirs légers. Car là, libérés du poids de nos préoccupations, de nos gloires et de nos échecs,  nous pouvons agir sans agir. Comme lorsque nous lisons sans lire.

 Tout à coup, j'ai la tête qui tourne et envie de vomir.
 
 - Qu’y a-t-il? me demande Kyllikki, s'apercevant de mon malaise. Vous voulez un verre d’eau?

 - Non, rien... C’est probablement la vodka. Ou autre chose.

 - Vous pensez que le saumon n’était pas frais?

 - Pas ça. Une image... un scène d’un rêve...              

13:13 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

J'aime beaucoup le premier paragraphe.Sphère ou bulle pour se préserver du monde ambiant.
Depuis 2000 on est nombreux à nous *sphériser* pour fuir toute contamination mentale secondaire au réchauffé de nombreux articles
D'où le très grand intérêt d'enregistrer Votre blog Cher Monsieur Vogel dans la liste des favoris. Cela limite les éventuels dégâts digestifs qui peuvent survenir quand les neurones sont saturés et proches de la contamination à l'incitation à la haine
Pour les isolés victimes de nombreux stress post traumatiques il est important de ne pas tomber dans les nombreux délires auxquels nous sommes malgré nous conviés et qui trop souvent réveilleront les souvenirs les plus négatifs
Très belle soirée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 20/08/2015

Très belle soirée à vous, chère Lovejoie.

Écrit par : hank vogel | 20/08/2015

Les commentaires sont fermés.