08/08/2015

Mâle dans sa peau (19, à suivre)

 Kyllikki m’invite à m'asseoir. Je m'installe à table. Elle, elle reste debout. Forcément, elle doit préparer ce qu’elle m’a promis de me faire goûter. Je la regarde travailler. Pas un mot ne sort de sa bouge. C’est de la concentration à l’état pur. Plus rien n’existe. Seule la chose qui doit venir au monde. Pour plaire à l’homme. Pour être dévorée par lui ensuite et ne plus exister à son tour. Apparaître et disparaître. Naître et mourir. Que de montagnes franchies pour une gloire éphémère! Que de mots gaspillés pour convaincre les imbéciles! En vain. Nous nous comportons souvent comme des ingrats. Pas de remerciements, de véritables remerciements. Que des revendications. Je pense à ma mère. Toute sa vie, elle n’a pas cessé de prendre soin des autres. Mon père, mes frères et moi. Elle a usé son corps et son âme pour nous. Que pour nous. Rarement pour elle. Pour  notre bien-être. Pour nous permettre de résister face aux flammes de l’enfer. Et jamais un merci ne s’est échappé de nos bouches. Malheureusement, la reconnaissance arrive toujours trop tard. Quand on se rend compte que l’autre était un rayon de soleil qui illuminait notre existence. Quand le vide est à nouveau là. Car sans l’autre, je ne suis rien. Le néant m’attend...

10:16 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonsoir Cher Monsieur Vogel il est vrai que face au vide c'est comme si l'envers du miroir se mettait à dérouler les nombreux mots et phrases qui n'ont jamais été prononcés du temps de la personne vivante
Votre billet est un merveilleux témoignage reflétant une immense tendresse et votre maman si vous permettez ne vous en veut pas comme beaucoup d'autres parties vers l'au-delà en laissant des tonnes de questions auxquelles elles seules auraient pu répondre
Dés in certain âge beaucoup d'hommes aimeraient entendre le son de la voix de leur maman c'est plutôt encourageant pour toutes celles qui n'ont que Noel pour entendre ces mêmes voix qui sans doute après leur décès penseront la même chose que vous
c'est la nature humaine !
Très belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 08/08/2015

Très bonne soirée, chère Lovejoie.

Pour un homme, la mère est la seule femme qu'il ne pourra jamais remplacer.

Écrit par : hank vogel | 08/08/2015

je vous remercie Cher Monsieur Vogel vous avez raison cependant nombre d'hommes *fuyant* leur mère ,préférent aller confier leurs soucis à leur belle- mère après avoir épousé un femme possédant à peu de choses près les mêmes caractéristiques que leur propre mère
On connait même des grands mamans qui font une course contre la montre pour savoir laquelle des deux pourra courir le plus longtemps pour rendre service au couple
Ceux ayant connu les traumatismes de la part des parents ne se posent plus de question et son devenus fatalistes avec le temps .Nos enfants disent ils préfèrent la mère de leur femme c'est la loi de la destinée familiale il n'y a plus qu'à l'accepter et trouver d'autres intérêts vitaux pour notre âme
Car s'il y a bien une chose que ces traumatisés ignorent c'est la rancune qui elle ne peut être que mauvaise conseillère
Beaucoup d'ailleurs commencent à se demander si les Hygiénistes de l'époque n'avaient pas en tête l'élimination des enfants considérés comme sorciers car tous souffraient d'une anomalie quelconque et peut-être que la recherche de l'amour maternel était considéré comme anormal pour certains surtout si les dentitions avaient quelques problèmes dès la naissance et ce en -Suisse
Très belle journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 09/08/2015

Très belle journée à vous, chère Lovejoie.

Avec ou sans cloches, le dimanche doit être avant toute chose le jour de repos des femmes, les parfaites épouses de la Création...

Écrit par : hank vogel | 09/08/2015

Les commentaires sont fermés.