12/07/2015

Nouvelles de Sibérie (13, à suivre)

La cinquième ferme, le 12 juillet 2015.

Habiter à la datcha, sans eau courante et les toilettes dehors, à une trentaine de pas... c'est possible l'été mais l'hiver, avec parfois plus de deux mètres de neige,  il faut être Sibérien ou aventurier polaire pour accepter ce genre d'exercice. Je me demande comment ma chère épouse a pu vivre ainsi toute son enfance? Question d'habitude, certainement.

La datcha est un havre de paix. Où la famille retrouve le véritable sens du partage. Mais où l'on se questionne quotidiennement sur l'utile et l'inutile des choses. Sur nos habitudes, nos conditionnements d'enfants gâtés. Pourris par la société de consommation et de gaspillage, la nôtre. Malheureusement, prendre conscience de cela n'est qu'un timide murmure de reconnaissance envers une nature qui nous accable de tant de beautés et de surprises.

 

07:15 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

que de textes et images si agréables à découvrir jour après jour
Grâce aux vidéos on peut retrouver cette chaleur humaine qui fond comme neige dans notre pays et qui n'a jamais été aussi disparate depuis qu'on nous tartine les neurones avec le réchauffement climatique
le même qui avait asséché un célèbre lac et sur lequel un illustre et non moins célèbre inconnu à marché /rire
très belle soirée pour Vous Cher Monsieur Vogel

Écrit par : lovejoie | 12/07/2015

Très belle soirée à vous, chère Lovejoie.

Écrit par : hank vogel | 12/07/2015

Les commentaires sont fermés.