10/05/2015

Fête des mères... et des grands-mères

 Pour moi, aujourd'hui, c'est aussi la fête des grands-mères que la société actuelle, qui se dit si charitable, a trop tendance à faire disparaître du regard quotidien des petits enfants... à cause ou grâce, selon sa moralité, aux EMS, antichambres de la mort.

 Alors, pour ma grand-mère que j'ai tant adorée et qui est décédée le jour-même où on l'obligeait à quitter son appartement et à toutes les autres, bien entendu, je dédie ce poème que j'ai écrit en Russie à la naissance de mon petit-fils Gleb:


BABOUCHKA

Je suis la mère
De ta mère
Je suis l’eau

Le lait de ta mère
Coule dans ton sang
Je coule dans tes yeux

Regarde avec tes oreilles
Écoute avec tes yeux
Et tu seras poète

Le monde t’attend
En silence
Avec ses silences

Morts et vivants
Joies et peines
Oiseaux de passage

Écoute-moi, regarde-moi
Je suis ta babouchka
Je suis ton drapeau

Babouchka
Tes larmes, même sèches
Rendent jalouse la Néva

09:26 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Votre poème Cher Monsieur Vogel est magnifique et réjouira à n'en pas douter bien des cœurs meurtris de certaines Grands Mamans se gardant bien d'afficher ouvertement ce qui sournoisement peut menacer leur santé
Au nom des nombreuses Grands Mamans que je connais avec qui je babille chaque jour ,soyez en remercié
toute belle fin de journée pour Vous Cher Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/05/2015

Les commentaires sont fermés.