24/04/2015

La femme nue (18, à suivre)

24
 Dehors: la pluie et le vent. Dedans: ton corps et mon corps. Deux corps ne faisant plus qu’un. Un corps illuminé par une lune de miel souriante et rêveuse. Seul le drap noir du présent sera témoin de nos caresses. Je mordrai légèrement tes doigts longs aux ongles arrachés par ta nervosité pour te faire savoir que j’accepte tout de toi. Je mordrai avec délicatesse le bout de tes lèvres pour mieux goûter la saveur de celles-ci. Je baiserai tes pieds pour t’annoncer que je suis ton fidèle serviteur. Que la pluie m’écoute et que le  vent emporte vers toi mes désirs.

09:20 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel
oullala ça sent l'été et apparemment Berurier n'est pas de service aujourd'hui/rire
Très belle fin de semaine pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 24/04/2015

Très belle fin de semaine à vous, chère Madame.

Écrit par : HanK Vogel | 24/04/2015

Les commentaires sont fermés.