09/04/2015

La femme nue (9, à suivre)

9
 Pages, cages, sages. L’un vient, l’autre suit. La rivière de nos intelligences momentanées suit son mouvement. Elle se jette dans le fleuve des relations humaines. Elle devient amour quand elle entre dans l’océan des lumières inexpliquées. La femme nue se baigne dans ces eaux limpides et calmes. Son savoir est un jeu de regards, un jeu innocent. Elle est là page après page, ligne a près ligne, mot après mot. Elle sourit maternellement à chacune de mes maladresses. Elle purifie le bleu de mes yeux quand la monotonie jaillit du fond de mon âme. Elle refroidit le sang bouillant de ma colère. Elle me libère de mes cages, de ces faux abris que j’ai construits pour me protéger des éventuels vents chargés d'illusion. La femme nue marche dans le désert. Avec élégance. Sans crainte, sans douleur. Elle marche vers l’infini. Le poète la suit traînant derrière lui ses nombreuses montagnes de mots incorrectes. Il la suit attiré par sa nudité, cette nudité qui dégage un puissant  parfum de noblesse: la noblesse de l’âme.       

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien le bonjour Cher Monsieur Vogel pour tous ceux cherchant en vain une réponse à savoir pourquoi la femme a été inventée il suffira dorénavant de leur indiquer votre blog ou tout y est dit ou presque mais avec des mots dont rêvent sans doute beaucoup d'entre elles
Très belle fin de semaine pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 09/04/2015

Très belle fin de semaine à vous, très chère Madame.

Si la femme n'était pas une curiosité quasi divine pour l'homme, il n'y aurait sur terre que des limaces rampant sur des corps de poussière.

Écrit par : HanK Vogel | 09/04/2015

D'où tout l'intérêt à toujours bien suivre les conseils de Monsieur Jardinier concernant les limaces/rire
Et je comprends les raisons multiples du régime sans sel sans compter les nombreuses fois ou les limaces alimentaient les blablas de nos grands-mères qui savaient si bien cacher leurs réelles émotions par des mots ou phrase sibyllines
Du genre méfions nous toujours du symbole représentant des lignes à hautes tension ce qui en y regardant de plus près voulait surtout à cette époque signifier , attention SS à l'horizon
Très bon week 'end pour Vous Cher Monsieur Vogel

Écrit par : lovejoie | 10/04/2015

Excellent weekend, très chère Madame.

La nature est sans doute le jardinier le moins respecté des hommes et le plus ignoré des industriels.

Écrit par : HanK Vogel | 10/04/2015

En effet Cher Monsieur et ce sont justement ceux nous ayant pompé l'air à coups de slogans pour la sauver qui sont entrain de dépenser d'autres millions pour mieux la défigurer
Toute belle fin de journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/04/2015

Les commentaires sont fermés.