29/03/2015

La femme nue (3, à suivre)

3
 Elle a souvent le ventre rond. Sa chevelure est douce. Son sourire est pour sourire. Et ses cris sont ceux de la prudence. Ses mains ne cessent de caresser, de laver et de repasser. Son cœur est une citadelle de tranquillité. Pour le héros comme pour le traître. Son corps est une nudité de tendresse. Mal habillé ou bien vêtu, il est éternellement transparent. Et son sexe est inexistant. Elle a le cœur sur la main et la vie dans le ventre. Elle porte malheureusement le surnom le plus exploité de tous les temps, le  nom délicieux de maman. 

07:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.