03/03/2015

Mes rêves sur mon front (23, à suivre)

60
 Je suis, malgré moi, un antisystème car j’ai toujours refusé de me soumettre comme un esclave aux idées dominantes.

61
 Mon âme est mon bien, l’unique vraie richesse qui m’appartient, à moi seul... Si par faiblesse ou folie, je décidais de la vendre à la plus sublime des divinités, je commettrais l’erreur de m’engager vers un monde encore plus divisé.

17:16 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Bah, on est au moins deux ;) Et sûrement bien d'autres encore.

Et même si on voulait la vendre son âme, on ne pourrait pas. Il y a des gens nés pour ça et d'autres pas.

Écrit par : Le Tigre | 03/03/2015

61) mais on peut vivre sans état d'âme car volée dés l'enfance pour de nombreux démunis tous rejetés ,abandonnés et qui ont dû dès leur premier souffle se prêter au jeu de scientifiques arborant le titre de Docteurs pour sans doute mieux cacher leurs véritables intentions
Aussi en voyant les nombreux doctorats ou masters distribués aux 4 vents il y a fort à parier que rien n'a changé excepté que les méritants sont encore connus des derniers survivants d'un temps ou seule l'âme de l'enfant devait représenter un pont d'or pour les bio et généticiens de l'époque

Écrit par : lovejoie | 04/03/2015

Les commentaires sont fermés.