09/02/2015

Le rat de goût (3, à suivre)

Le rat de goût.jpg3
 Après un long et lugubre silence. Provoqué par cette inattendue interrogation sans réponse. Due sans doute au mécontentement ou à l’inquiétude de cet étrange individu des bas fonds. Pourtant fort habitué à se nourrir de la pourriture des habitants de l’Au-delà. Je  déclare à mes coprisonniers:
 - L’union fait la force et il n’y a  pas d’union sans fraternité. Et pas de fraternité sans connaissance de l’autre... Je m’appelle Rato. Et toi, ma belle, comment te prénommes-tu?
 - Labourette.
 - C’est fort agréable à entendre. Et à prononcer, bien évidemment.
 Je m’adresse à mon voisin de droite: 
 - Et toi, mon cher ami, as-tu aussi un nom hors du commun?
 Le surmulot me foudroie du regard et me  lance à haute voix:
 - Conard!
 Faut-il rire ou pleurer? Se taire ou réagir?  Alors, ne sachant pas quoi répliquer, je lui demande:
 - Avec deux ou un seul n?
 Il se met à rire puis il me répond:
 - Tu as de la chance, les vrais connards ne se posent jamais de questions... Un seul suffit, pourquoi aggraver davantage et injustement mon cas? 

10:24 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.