31/01/2015

Mes rêves sur mon front (9, à suivre)

23
 Un enfant mal éduqué, mal instruit ou mal protégé est un oubli réversible, lourd en conséquences, que l’on a infligé à la société.

24
 L’Allemagne a perdu la guerre mais elle a gagné le marché.
 À se demander s’il ne serait pas parfois nécessaire d’abdiquer lors d’une bataille incertaine pour bondir sur un meilleur front...

25
 Si tous les soldats étaient de hauts gradés, la paix serait plus ou moins assurée.
 Car, sur les champs de bataille, il n’y aurait que des journalistes et des badauds.

12:10 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Une petite boutade française : "l'Allemagne a perdu la guerre mais elle roule en Mercedes-Benz"

bien à vous

Écrit par : pphchappuis | 31/01/2015

23) l'enfant mal éduqué ou jugé ainsi par et surtout par les biens pensants souffre souvent d'une solitude identique à celle ressentie par un lézard en plein désert qui doit fuir une meute de suricates
Il est ou aura été très souvent le fruit d'une connivence entre le cosmos et beaucoup d'humains qui pour se prémunir de critiques ont tous préféré remettre entre les mains du ciel l'éducation de ce genre d'enfants considérés mal éduqués car imitant les autres non sectaires afin de ne pas se sentir complètement rejetés
La solitude morale et surtout mentale sera son seul désert qu'il aura a traverser tout au long de son existence car toujours incompris et vivant en retrait ,santé mentale oblige et ceux le croisant ne diront plus il est mal éduqué mais quel manque de savoir bien vivre
Ce qui en 1923 pouvait se comprendre, mais de nos jours et pourtant!

Écrit par : lovejoie | 01/02/2015

Les commentaires sont fermés.