26/01/2015

Les Grecs ont désobéi à la «Panzer fricosée»

 Belle victoire pour les Grecs! Ce dimanche 25 janvier 2015. Pour celles et ceux qui ont le cœur vraiment à gauche. Au sens propre comme au figuré, bien entendu. Pour les autres (les bien installés, les patrons, les spéculateurs, les profiteurs...), c’est la catastrophe, la fin du monde.

 Qui a raison? Qui a tort? Faut-il s’en réjouir? Faut-il s’en inquiéter? Seul l’avenir nous le dira. Oui, seul l’avenir, car la plupart de nos chers économistes, malheureusement trop souvent plébiscités par les médias télévisuels et incompris du grand public, sont incapables de prédire et de prévoir quoi que ce soit avec certitude. Et certains feraient mieux, mais pour cela il faut avoir le sens de l’honnêteté,  de s’inscrire à jamais sur la liste des voyants et autres charlatans de la bonne aventure.

 Au berceau de la démocratie, là où naquirent d’illustres et inoubliables philosophes, un vent frais a soufflé. Un vent parfumé d’espoir et de jeunesse. De rêves, de folies passagères  et de voyages vers l’inconnu. Il a soufflé grâce aux bergères et aux bergers qui ont réveillé les dieux endormis de l’Olympe en criant très fort, désobéissant ainsi à la «Panzer fricosée»:
 - Nous sommes les maîtres de nos pâturages et non pas des montons!

 Vive la Grèce! Car nous sommes tous un peu grec, que l’on veuille ou non. Soit par le sang qui coule dans nos veines, soit par l’huile d’olive ou les nombreuses racines de notre langue. 

13:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Qu'il en soit ainsi. C'est l'un des peuples les plus courageux, fier et travailleur que je connaisse, à avoir tenté de survivre pendant des années, le nez à peine hors de l'eau et suffoquant, les grecs n'ont jamais perdu leur dignité, leur combativité.

Écrit par : Le Tigre | 26/01/2015

On a les dirigeants et représentants qu'on mérite.

Écrit par : Pierre Jenni | 27/01/2015

@Pierre Jenni :

Pas forcément M. Jenni, on a plutôt ceux qu'on peut, dans un éventail très restreint de possibilités, dont les grands partis décideurs font leur choix en amont.

Écrit par : Le Tigre | 29/01/2015

Les commentaires sont fermés.