Mes rêves sur mon front (1, à suivre)

Imprimer

1
 Mes rêves ne s’inscrivent pas sur mon front. Car ce sont mes secrets. Mais quand j’écris, j’ai tendance à les trahir.

2
 Notre société est un étrange théâtre, où l’on joue souvent de terribles et absurdes spectacles dont les comédiens, les plus téméraires, meurent pour de bon.

 À la fin de chaque présentation, la plupart des spectateurs se forcent de pleurer, par crainte d’être mal jugés, voire condamnés. Et, parmi les plus ambitieux, les plus rusés, certains n’hésitent pas à se propulser sur la scène pour se faire remarquer... à suivre

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.