04/11/2014

916 et des poussières (4, à suivre)

10
 Celui, qui a beaucoup voyagé, a dû se rendre compte que l’étranger est mal vu partout. Au nord comme au sud. À l’est comme à l’ouest... L’étranger, c’est le diable en personne aussi bien pour l’idiot du village que pour le politicien simpliste qui voit en lui la cause de tous les problèmes sociaux.

11
 Celui, qui a peu voyagé, n’a vu que ce que l’on a bien voulu lui montrer et n’a entendu que ce que l’on a bien voulu lui dire... L’étranger ne figure dans aucune conversation.

12
 Les lâches s’en prennent toujours aux faibles. C’est-à-dire: aux enfants, aux personnes âgées, aux malades, aux infirmes et aux étrangers... à suivre 

11:37 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.