13/06/2013

Ombres naïves (9, à suivre)

 - Un sucre, deux sucres pas de sucre?
 
 - Deux sucres.

 - Voilà.

 - Merci.

 Puis, comme j’avais froid, après le café, elle me proposa de danser avec elle et, au bout d’une heure, peut-être plus, je me trouvai dans son lit...

 Et jour après jour, nuit et jour, je me perdais volontiers dans ce monde où gestes et paroles se confondent et prennent mille visages, tendres et brutaux à la fois. Oui, je me perdais volontiers dans les bras d'Eva. Car j’avais besoin de fuir les images d’un passé agréable qui ne cessaient de se dérouler dans ma petite cervelle... à suivre

08:00 Écrit par Hank Vogel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.