L'odyssée d'un rêveur (5, à suivre)

Imprimer

 Je quitte ma chambre...

 Dans le hall d'entrée, des Japonais chargent leurs appareils de photo tandis que d'autres mitraillent le moindre objet susceptible de faire progresser leur économie nationale.

 Rien de nouveau sous le soleil, face à ces rayons disciplinés venus de l'empire du soleil levant.

 Une subite et puissante envie d’uriner m’interrompt malheureusement dans l’observation de ces créatures imitatrices.

 Sans perdre une fraction de seconde, j'entre dans les toilettes proches de l'ascenseur et me libère de mes obligations physiologiques.

 À la sortie de ce lieu sacré, un homme s'approche de moi et se présente en français avec un fort accent indigène:

 -Inspecteur White du service de l'immigration.

 - Enchanté, lui dis-je d'un air désinvolte.

 - Nous avons fait une erreur d'inscription dans votre passeport, me dit-il. Pouvez-vous me suivre au bureau central afin de régulariser votre situation?

 - Régulariser ma situation? dis-je avec étonnement et une pointe de colère. C'est que je dois me rendre à l'aéroport pour accueillir mon amie... Et qu'est-ce qui me prouve que vous êtes inspecteur de police?
 

L’homme sort de la poche arrière de son pantalon sa carte de police et me la montre.

 - Ce n'est qu'une question de quelques minutes, me dit-il . .

 Sceptique, je lui demande:

 - Et comment savez-vous qu’il y a une erreur d'inscription? Vous ne me connaissez pas et vous n'avez pas encore vu mes papiers.

 L'homme cette fois-ci sort de la poche interne de son veston mon passeport et me dit d’un air décontracté:

 - La direction de l’hôtel me l’a remis à ma demande.

 Et il ajoute avec ironie en le feuilletant rapidement:

 - Rien ne prouve que ce n’est pas le vôtre. Et il y a effectivement une erreur. Vous lisez l’anglais?

 - Non, dis-je, vaincu mais pas très convaincu.

 - Alors ayez l'obligeance de me suivre sans faire de scandale... à suivre

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.