31/12/2011

2012 sera chaude ou brûlante

... 66 journalistes tués, 1044 arrêtés et 1959 agressés ou menacés...

15:23 Écrit par Hank Vogel dans Air du temps | Tags : 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

26/12/2011

Zèbre

Mon nom est Zèbre. Car je suis un zèbre. Et je vis dans un pays divisé en deux par une étrange barrière qui ressemble drôlement à un accordéon. Les mots étrange et drôlement me viennent souvent à l’esprit, vu la situation dans laquelle je me trouve actuellement. C’est fort normâl (non, l’accent n’est pas de trop), dirait un ou une Pachi dans sa situation à elle ou à lui, actuelle et actuellement bien entendu. Pachi? Pachyderme, si vous préférez. C’est-à-dire aussi: être lourdement installé dans une doctrine rassurante qui est la sienne. Mais revenons à notre barrière. D’un côté de celle-ci, il y a les zèbres comme moi et de l’autre côté, il y a les Pachis. D’un côté, l’herbe est poétiquement rousse, de l’autre l’herbe transpire de chlorophylle… Un jour, découvrant par hasard cette étrange barrière et terriblement effrayé par celle-ci, je décidai d’alerter les autorités de mon pays. A qui s’adresser? Je m’adressai à tout le monde et tout le monde me dit la même chose. On me dit: Le chef des chefs et les chefs des autres ainsi que le chef des zèbres sont ailleurs. D’accord, d’accord, mais où? Malheureusement, personne ne sut me dire où l’on pouvait atteindre les défenseurs de l’égalité et, il y va de soi, de la démocratie. Alors je décidai (que de décisions en cette basse-cour avant de se faire égorger par  le Bon Dieu!) d’enjamber cette injuste séparation (à mon avis) et, après hésitation sur hésitation, je me trouvai de l’autre côté de la barrière. Je me trouvai donc chez les Pachis. Quelle différence! Que de lumières! Que de parfums! Que de beautés! Nues et habillées. Que de sourires! Vrais et faux. Que de courbettes pour un petit merci et que de remerciements pour un gros merci! Quel bonheur! J’étais au paradis. J’étais ailleurs. Ailleurs de mes quotidiennes herbes rousses. Oui, quelle différence avec ma vie de zèbre. J’étais tellement bien que je ne voyait plus mes zébrures. Et que les autres ne les remarquaient presque plus. A un tel point qu’un Pachi me lança en passant: Il faudra penser à repeindre la façade, mon ami. On dirait que tu ne te sens plus pisser. J’étais  bien mais en même temps j’avais peur. J’avais peur de trahir mes frères et mes soeurs. Les cloches, au sommet des clochers, ne pensent jamais que c’est grâce à ceux qui tirent sur la corde qu’elles sonnent, qu’elles sonnent, qu’elles sonnent encore , me dis-je à un moment donné. Alors, après mille et une démarches, me voici face à notre chef bien aimé, le chef des chefs, le grand et incomparable chef:  le gardien de la morale universelle. Que puis-je faire pour vous? me demanda-t-il avec un sourire angélique à faire rougir le diable. Pour moi rien, car je ne suis pas venu pour moi mais pour les autres, répondis-je. Comme c’est étrange, d’habitude c’est le contraire, c’est toujours le contraire, dit-il. Et que veulent-ils, ces autres? Eux, ils ne veulent rien, c’est moi qui veux pour eux. C’est très bien, très bien, mais de quoi s’agit-il? D’une barrière. Une barrière ? Oui, une barrière entre les zèbres et les pachydermes au pays de tout le monde. Comment est-ce possible? C’est la vérité, la vraie vérité, la vérité dans toute sa vérité… Je vous crois, je vous crois. Il eut un long silence. Chargé d’interrogations, de doutes et de statégies multiples, certainement. Puis il me dit avec un sérieux profond: Personnellement, je ne vois pas de barrière mais je ferai en sorte que personne n’en voit une. D’accord? D’accord. Et par solidarité ou par habitude, je retournai auprès des miens qui galopaient, galopaient et galopent toujours pour quelques brins d’herbe. Le temps passa. Aucun changement. La barrière était toujours là. Pareille à elle-même. Pareille à un accordéon manipulé par un musicien professionnel. Alors un jour, déçu du laxisme du grand chef, j’alertai la presse qui se pressa de crier en lettres grasses: Cette barrière qui divise, était-ce  prévisible? Mais vingt-quatre heures plus tard, cette même presse, sous la direction d’un nouveau Pachi, déclara: Aujourd’hui une barrière, demain un mur, après-demain une muraille. Les détracteurs de notre société ne manquent pas d’imagination… Et plus jamais, on n’entendit parler de ma barrière qui ressemble drôlement à un accordéon. Car je suis le seul à la voir. Depuis que je m’appelle Zèbre. Depuis que je suis un zèbre au pays des Pachis. Depuis que l’homme existe… Que de soupirs avant l’ultime soupir!

Hank Vogel

21:39 Écrit par Hank Vogel | Tags : zèbre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

25/12/2011

Joyeux Noël !

... Pour un cinéaste, un écrivain, quelqu'un qui utilise le papier, la pellicule ou le numérique...

14:49 Écrit par Hank Vogel | Tags : noël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

21/12/2011

Mon plus beau cadeau de Noël

... C'était en 1957, j'avais 11 ans...

09:10 Écrit par Hank Vogel | Tags : noël | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

19/12/2011

Lettre de la Birmanie

Regardons cette vidéo et nous cesserons peut-être de trop souvent nous lamenter...

10:24 Écrit par Hank Vogel | Tags : birmanie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

17/12/2011

Pierre-Yves Maillard, être et non paraître

Être ou ne pas être... Je dirais plutôt être ou paraître...

15:59 Écrit par Hank Vogel | Tags : pierre-yves maillard | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

10/12/2011

Sexe et religions

... La religion, j'ai l'impression... a été créée soit par ces vieux frustrés...

09:57 Écrit par Hank Vogel dans Air du temps | Tags : sexe et religions | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

09/12/2011

Mathieu Castella, réalisateur

Un interview réalisé par Mike Chiavaroli, Yohan Pommier et Danilo Streiff. Supervisé par Hank Vogel.


11:45 Écrit par Hank Vogel dans Air du temps | Tags : mathieu castella | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

05/12/2011

Daniel Bernard, écrivain

Un interview réalisé par Mike Chiavaroli, Yohan Pommier et Danilo Streiff. Supervisé par Hank Vogel.


16:07 Écrit par Hank Vogel dans Genève | Tags : daniel bernard | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

04/12/2011

L'Eglise de la Sainte Trinité à Ossinniki

... J'aime ces églises qui ouvrent leurs portes aussi la semaine.

14:15 Écrit par Hank Vogel | Tags : ossinniki | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

03/12/2011

Lettre aux jeunes cinéastes

Le cinéma... Je m'adresse à tout créateur de film...

18:17 Écrit par Hank Vogel dans Air du temps | Tags : jeunes cinéastes | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | | | |

02/12/2011

A quoi ça sert un avion ?

C'est drôle les militaires... J'ai l'impression que les militaires sont de petits garçons qui continuent à jouer aux petits soldats...

14:23 Écrit par Hank Vogel dans Air du temps | Tags : avion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |