05/09/2010

La petit'esclave

harem_gerome3.jpg


Une petite fille
Assise sur une grosse pierre
Attend une montagne


Un serpent vert
Traverse la route
Rouge


Qui sommes-nous ?
Où allons-nous ?
Les loups se déguisent en brebis


J’ai soif
J’ai faim
Lave-toi les mains!


Le chemin de l’école
Passe par une rue
A sens unique


Lèvres pincées
Jambes serrées
Une maîtresse enfante à nouveau


Vieux livres
Trop sacrés
Ils sentent l’urine


Des mots, des mots
Congelés
Un iceberg vient de naître

Mains liées
On lui raconte des histoires
D’esclaves


Elle a mal
Aux mains surtout
On lui caresse ses petits seins


Malade au lit
On lui raconte des histoires
De théâtre


Elle fuit
Un prince la poursuit
Les prisons se vident


La nuit des noces
Elle remplace sa vieille chandelle
Par une lanterne, magique


Nue
Elle traverse la route
Infestée de serpents


Un livre ouvert
Les poings fermés
Elle relit son enfance


Elle regarde
Au loin une montagne
Blanche comme une mariée

Hank Vogel

19:23 Écrit par Hank Vogel dans Air du temps | Tags : poème | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.